Trance

user2501     tagsCinéma Critiques      comments1 comment

Parce qu’il serait dommage de ne pas dire un mot du dernier Danny Boyle, petit retour sur ce thriller qui passe gentiment inaperçu depuis sa sortie le 8 mai dernier. Trance est avant tout un film ludique. Emballant au début, un peu poussif au milieu, capillotracté-con sur la fin. Mais toujours… marrant. Voire bandant, nous y reviendrons. Boyle possède cette incroyable énergie, et cette envie jamais démentie de se lancer dans des projets fous, toujours différents, offrant un divertissement de qualité, rare alternative anglo-saxonne aux blockbusters hollywoodiens qui nous assomment. Avec Trance, et son intrigue sous hypnose chez les voleurs d’art, il nous entraine once again dans un trip survitaminé, sorte d’Inception qui ne se prendrait jamais au sérieux.

tagsTags: , , , ,



A Dangerous Method

userteub     tagsCinéma Critiques      comments14 comments

Certains diront que David Cronenberg, le vrai, le seul, l’unique, est mort et enterré. Et même si le public et la critique avaient célébré A History Of Violence, ce métrage paraissait davantage un chant du cygne qu’un renouvellement en profondeur. Que faut-il attendre, alors, de cette Dangerous Method, dont les premières images se laissaient aller aux limites de l’ennui ? Et qui, il faut bien le dire, excitait la fibre d’un spectateur poli et respectueux à défaut d’être dorénavant transcendé par les nouveaux projets du cinéaste canadien.

tagsTags: , , , , , ,



Platane

userderf     tagsSérie TV      comments13 comments

Quand on parle d’Eric et Ramzy on se retrouve souvent perplexe. D’abord parce que leurs spectacles ainsi que la série H rendaient particulièrement honneur à leur sens incomparable de l’absurde (les meilleurs dans le genre avec les Robins des Bois…et les Monty Python pour remonter plus loin dans le temps) mais aussi parce que leurs tentatives d’incursions cinématographiques relevaient plus souvent du navrant que du génie (exceptions faites des surprenants Steak et Seul Two), la faute souvent à des producteurs un peu trop envahissants et imbus d’eux-mêmes (Thomas si tu nous lis…)…

tagsTags: , , , ,



Black Swan

user2501     tagsCinéma Critiques      comments8 comments

Darren Aronofsky se serait-il enfin trouvé ? A l’image de l’héroïne de son dernier film, la danseuse Nina Mayers, le réalisateur s’est toujours évertué à atteindre le style parfait. Ses mises en scène toujours très élaborées faisaient le grand écart, du noir et blanc de Pi à l’hyperstylisation de Requiem for a dream, de l’esthétique léchée à l’extrême de The Fountain à la sécheresse documentaire du Wrestler. Si tous ses essais n’étaient pas des franches réussites, on avait au moins affaire à un artiste en pleine recherche, passionné par la mise en scène autant que par la thématique de la souffrance. Sa propre souffrance à lui était peut-être dans cet excès de zèle, dans cette lutte incessante pour trouver l’équilibre. Si Black Swan n’atteint – heureusement – pas la perfection, et si on lui pardonne aisément, c’est peut-être parce qu’il en fait son sujet, sa matière. A mi chemin entre le style documentaire caméra portée au plus près des corps et stylisation du cinéma de genre, entre cygne blanc et cygne noir, Aronofsky parvient à ses fins sur les deux tableaux, sentiments et sensations […]

tagsTags: , , , , , ,



Notre jour viendra

userderf     tagsCinéma Critiques      comments6 comments

Le road movie est décidément un genre cinématographique qui peut être vecteur de grandes ambitions, du moins lorsque Britney Spears ne figure pas au générique. Après des clips très remarqués pour Justice ou M.I.A., Romain Gavras passe donc logiquement au long métrage en choisissant ce genre…

tagsTags: , , , , ,



Lascars

user2501     tagsAnimation, Cinéma Critiques      comments16 comments

L’été commence bien avec un « film de banlieue » pour une fois hautement réjouissant. Loin de jouer la ghettoisation facile et la private joke de la racaille, ce Lascars a tout de la meilleure came comique, n’oubliant pas que son sujet est un contexte et un prétexte à des situations et des personnages hauts en couleurs. Les deux réalisateurs parviennent à provoquer l’hilarité sans tomber dans la facilité, avec il faut dire une bonne connaissance de leur sujet, mais aussi un entourage de talents indéniables. Réjouissons-nous, la banlieue sied bien à l’animation (et au pauvre cinéma français) […]

tagsTags: , , , ,



Mesrine : le diptyque

userderf     tagsCinéma Critiques      comments4 comments

Difficile de chroniquer ce premier volet des aventures de Mesrine. Personnage réel mais souvent fantasmé qui amène avec lui un lot de thèmes abordables très intéressants. Sorte de Robin des bois moderne pour les uns, tueur implacable et crevure finie pour d’autres, il est le dernier vrai truand français, un de ceux qui vivait dans une époque lointaine où les banques avaient encore de l’argent…Mis en scène par le réalisateur d’Etat des lieux et Ma 6-T va crack-er, on pouvait s’attendre à quelque chose de vraiment passionnant. Le résultat reste pourtant entre deux eaux.

tagsTags: , , , , , , , , ,



Sheitan

userderf     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

tagsTags: , , , , , ,