J’ai rencontré le diable

user2501     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Le cinéma asiatique est en perte de vitesse depuis l’âge d’or du cinéma hongkongais des années 90, suivi d’une belle période pour la japanimation, elle aussi tarie. Désormais, c’est la Corée du Sud qui semble faire cavalier seul (selon la presse, et les sorties), avec ses films léchés sur la pourriture de l’âme humaine, ces polars trop hardcore qui depuis l’avènement un peu exagéré de Park Chan Wook (Old Boy & co) séduisent des générations de jeunes en manque de thrillers gorasses. Mais l’heure est grave. A force de se taper les mêmes récits de vengeance à la violence complaisante, on va finir par croire que tous les coréens sont stupides et sadiques. Comme il faut éviter toute conclusion hâtive, je vais régulièrement tenter de me convaincre du contraire. Sauf qu’avec J’ai rencontré le diable, Kim Jee-Woon prend la relève de Park Chan Wook dans la surenchère graphique un peu vaine […]

tagsTags: , , , , , ,



Heavy Rain

userderf     tagsJeux Vidéo      comments53 comments

Heavy Rain est la quatrième production du studio français Quantic Dreams du « très » humble » David Cage. Suivant les pas de son ainé Farenheit, Heavy Rain se pose en film interactif de luxe et sa sortie en 2010 a créé un buzz un poil chauvin et exagéré, avec passage de David Cage chez Denisot pour l’apposition du certificat de branchitude…

tagsTags: , , , , ,



Essential Killing

userteub     tagsCinéma Critiques      comments1 comment

Les véritables expériences cinématographiques ne sont pas légions, surtout en ce moment où le cinéma préfère faire son copinage industriel. Essential Killing arrive alors à point nommé et se pose d’emblée comme une œuvre à part dans le paysage actuel. Non pas que des films de ce calibre n’existent pas mais ils restent suffisamment rares pour les apprécier à leur juste valeur. Des espaces, très peu de personnages, un rythme lent, peu de dialogues, ces postulats ont déjà pu être observés. Notons Gerry de Gus Van Sant ou The Brown Bunny de Vincent Gallo à qui Essential Killing fait indéniablement penser. Il est, d’ailleurs, assez rigolo de retrouver l’acteur-réalisateur américain dans cette co-production européenne. Mais là où ces films proposaient une totale liberté d’interprétation tant l’abstraction tendait vers l’universel, Essential Killing se veut être d’avantage politique.

tagsTags: , , , , , , ,



Source Code

user2501     tagsCinéma Critiques      comments6 comments

Je n’avais pas trouvé les mots pour parler sur la longueur d’une révélation de l’année dernière : Moon, premier film de Duncan Jones (et c’est même pas par rancœur envers un « fils de » – David Bowie en l’occurrence). Sacrifié sur l’autel du direct-to-video, le film a malgré tout fait forte impression, et aura marqué l’année 2010, en souterrain – plus ou moins par le bouche-à-oreilles geek. Il était donc impensable de passer sous silence la deuxième réalisation du monsieur, d’autant qu’à peine un an après son coup d’éclat, ce nouvel essai de science-fiction, intitulé Source Code, débarque dans nos salles. L’heure de la confirmation a sonnée avec ce premier film de studio starring Jake « PrinceofPersia » Gyllenhaal […]

tagsTags: , , , ,



Le rite

userderf     tagsCinéma Critiques      comments5 comments

L’attente fut longue. Tremblements et sueurs s’emparaient de votre corps à chaque fois que cette question résonnait dans votre tête : Mais à quand un nouveau papier sur un petit film de possession ?! Heureusement votre serviteur est là pour se taper les bouses à votre place. En l’occurrence, ce Rite n’est finalement pas un total échec, il a juste un peu tendance à péter un peu plus haut que son cul (et le risque comme chacun sait est d’avoir tôt ou tard le derrière des oreilles un peu sale…).

tagsTags: , , , ,



L’Agence

userteub     tagsCinéma Critiques      comments1 comment

L’Agence est une énième adaptation d’un écrit de Philip K. Dick, parfois pour le meilleur (Blade Runner, Total Recall voire Minority Report), souvent pour le pire (Next, Paycheck, le reboot de Total Recall à venir). La faute en revient à une industrie cinématographique voulant capitaliser sur le nom de l’un des plus écrivains de science-fiction au lieu de privilégier les nombreuses thématiques d’un point de vue artistique.

tagsTags: , , , ,



No Mercy

userfeilong74     tagsCinéma Critiques      comments4 comments

Difficile de s’y retrouver dans la masse de polar que nous assène le cinéma Sud Coréen. Il est vrai que depuis la Trilogie de la vengeance de Park Chan-wook, et certainement quelques pépites que j’ai raté – forcément – No Mercy arrive, sous l’air d’un énième film commercial, avec tout le sadisme, la noirceur et la trame d’un Se7en, la vengeance d’un Old Boy et le côté grand publique d’un épisode de Dexter. Bon coupons court et laissons place à la fausse joie, le film de Kim Hyeong-joon n’atteint au mieux, que le bon récit de Se7en, le surpasse même dans sa cruauté et son sadisme, mais sans jamais atteindre ne serait ce qu’un parcelle de sa plastique et de son esthétisme […]

tagsTags: , , , , ,



The Hunter

userteub     tagsCinéma Critiques      comments5 comments

Voir un film iranien dans une salle de cinéma n’est pas chose courante, surtout venant de la part d’un cinéaste qui n’est pas une bête de festivals comme peut l’être un Abbas Kiarostami. Cette occasion est trop belle de découvrir une cinématographie qui a toujours su exister malgré des contextes social, politique et culturel souvent perturbateurs (comment ça, la censure ?). D’autant plus que le synopsis s’avère sacrément alléchant : un homme qui vient de sortir de prison devient un « chasseur » suite à la disparition de sa femme et sa petite fille, événement qui se pose comme le matériau de base à la construction du film.

tagsTags: , , , ,



Harry Brown

userteub     tagsCinéma Critiques      comments10 comments

Comme tous les vigilante movies, Harry Brown pose des questions. Le film n’est-il qu’un plaidoyer pour l’autodéfense ? Est-il une représentation d’une obsession sécuritaire ? Ou reflète-t-il le combat d’un homme ? Bref, le métrage n’est-il que simple objet réactionnaire ou bien le combat émotionnel d’un homme ? Ne voici que quelques interrogations, parmi tant d’autres, que l’on peut se poser. Le vigilante movie est, et sera toujours, un genre qui va déranger et provoquer soit l’enthousiasme, soit le rejet.

tagsTags: , , , , , ,



Man on Fire

userteub     tagsCinéma Critiques      comments3 comments

Tony Scott qui pose un remake d’un film d’Elie Chouraqui ? Le postulat de départ aurait pu intriguer tant on connaît et reconnaît la grande « qualité » de notre cinéaste hexagonal. Mais, force est de reconnaître que le cinéaste anglais a su faire sien ce projet. Pour cela, il trouve pour la première Denzel Washington en acteur principal pour ce qui s’apparente à une relation à long terme peu de cinéastes peuvent s’offrir. Déjà vu, Unstoppable poursuivent cette logique.

tagsTags: , , , , , , , , ,



A bout portant

user2501     tagsCinéma Critiques      comments4 comments

Distribution, ton univers (im)pitoyable. Prologue coup de gueule avant la chronique du dernier film de genre français en date. Quatre sorties intéressantes en ce mercredi 1er décembre, ce qui pour ma pomme, avec la désespérante politique de distribution de « risque zéro » dans nos contrées gauloises, est un évènement qui ne s’était pas présenté depuis……………..… aucune idée. C’est dire si c’est loin, ces semaines où l’on piaffait d’impatience avant un mercredi blindé de séances. Scott Pilgrim versus the world vient rejoindre le rang des films injustement sacrifiés. Deux reports, une édition vidéo disponible depuis longtemps, et une sortie technique dans 40 salles, merci Universal, vous vouez ces films au piratage, peut-être volontairement, qui sait. Pourtant c’est quand même pas le film le plus difficile à vendre (culture BD / jeu vidéo, trailer qui décoiffe, action, effets spéciaux, romance et j’en passe, y’a cocktail plus élitiste…). Oublions (vive le videoproj). Monsters et Machete vont me venger de ce foutage de gueule. C’était sans compter, horreur, sur quelques flocons qui ont empêché 2 disques durs d’arriver jusqu’aux salles ! Alors que Raiponce avait prévu anorak et pneus neige, pas conne la princesse. Ou la marmotte qui emballe le chocolat a été embauchée par Disney, je sais pas, je sais plus, je suis perdu… Monde de merde […]

tagsTags: , , , , , , ,



La Neuvième configuration

user2501     tagsCinéma Critiques      comments9 comments

La Neuvième configuration est un film peu connu, mais culte dans les pays anglo-saxons, un vrai film maudit (sa fabrication et sa sortie furent chaotiques, il en existerait 18 versions !). Le scénariste de l’Exorciste, William Peter Blatty, adapte ici son propre roman Twinkle Twinkle Killer Kane […]

tagsTags: , , , , , , , , ,



Le casse du siècle

usertoriyazaki     tagsCinéma Critiques      comments3 comments

Demi Moore et Michael Caine dans un film jamais sorti dans nos salles obscures; suffisant pour interroger quant à la valeur réelle de ce long métrage. Une simple histoire d’un vol d’une banque de diamant par un homme de ménage vindicatif, suite à la mort de sa femme qu’il impute à un vieil assureur…

tagsTags: , , , , , , ,



The American

userteub     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

George Clooney est-il en train de mourir ? C’est bien la question qu’il faut se poser car à la vue de son dernier film sorti sur les écrans, The American, il faut bien reconnaître que la star n’est pas au mieux de sa forme. Mais, diable, est passé le sauveur des Etats-Unis ? Aurons-nous encore l’occasion d’entendre les discours pourfendeurs de la politique américaine qui irriguent une bonne majorité de sa filmographie ?

tagsTags: , , , , ,



Marathon Man

userteub     tagsCinéma Critiques      comments2 comments

Le cinéma américain des années 1970 nous a livré quantité de films importants qui ont fait date dans le paysage cinématographique mondial. Marathon Man en fait, bien évidemment, partie. Il faut dire que le long-métrage réunit un peu une (il y en a eu tellement à cette époque !) dream team de ce qui se pouvait faire de mieux à l’époque : John Schlesinger à la réalisation (Macadam Cowboy), William Goldman au scénario (Butch Cassidy et le Kid de George Roy Hill, Les Hommes du Président d’Alan J. Pakula), Conrad L. Hall à la photographie (directeur de la photographie de Richard Brooks, Stuart Rosenberg, John Boorman, George Roy Hill, John Huston et Abraham Polonsky), Michael Small à la musique (compositeur de Jerry Schatzberg, Alan J. Pakula, Arthur Penn, Sidney Lumet), Dustin Hoffman, Laurence Oliver et Roy Schreider au jeu.

tagsTags: , , , ,