Blade Runner 2049

user2501     tagsCinéma Critiques      comments4 comments

Par où commencer… Déjà, on peut comprendre l’accueil dithyrambique de la presse US. Blade Runner 2049 est un anti blockbuster, une œuvre grave et arty. Lente, sans action ou presque, elle cherche l’épate visuelle à chaque instant. Donc, par contraste, le spectateur peut se faire facilement « avoir » par le côté imposant du film. A cet aspect se rajoutent les innombrables références au premier, plus au moins en filigrane, qui parfois sont assez malignes, voire touchantes (les extraits audio notamment, sobre, efficace). Et parfois, moins […]

tagsTags: , , , ,



Drive

user2501     tagsCinéma Critiques      comments19 comments

Dans une vie de cinéphile, on entretient parfois des rapports assez complexes avec certains cinéastes, dont on suit l’évolution avec autant d’intérêt que de perplexité. Surtout en cette période où l’on cherche tout de même une certaine relève, à l’heure où nombre de réalisateurs ayant éclos dans les années 80 et 90 périclitent dans la redite où une retraite anticipée. Les années 2000 furent peu fructueuses en nouvelles jeunes pousses capables de confirmer sur la longueur. Nicolas Winding Refn explore à sa façon un cinéma de genre ayant un peu de mal à se relever du postmodernisme tarantinien. Il fût frappant dès ses premiers essais que le bonhomme n’était pas dénué de talent. Mais, personnellement, ses performances s’accompagnaient toujours d’une certaine réserve, justement par leur caractère un peu forcé, leur forme trop appuyée. Les pères tutélaires Scorsese et Kubrick notamment, planent lourdement au-dessus des épaules d’un élève doué, qui peine quand même pas mal à trouver SA touch. On retrouve dès les premiers plans de Drive, sa première commande américaine (mais pas son premier film yankee, voir Inside Job), un sens esthétique certain, un amour de la belle image, une capacité à embarquer le spectateur dans une ambiance particulière […]

tagsTags: , , , , ,