Mother!

user2501     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Plus encore que chez Roman Polanski, Darren Aronofsky va cette fois piocher avec ses grosses paluches du côté de chez Lars Von Trier. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Mother! est bien l’enfant monstrueux du Dogme 95 : photo granuleuse, caméra portée, pas de musique, et du trublion danois : avec son héroïne au cœur d’or un peu bêbête, et surtout constamment martyrisée […]

tagsTags: ,



Noé

userderf     tagsCinéma Critiques      comments6 comments

Noé est le nouveau projet casse-gueule d’Aronofsky après le souvenir douloureux de la fontaine (dont personnellement je ne reboirai jamais l’eau) sur lequel il s’était cassé les dents pour cause de restriction budgétaire et ambition démesurément incompréhensible…

tagsTags: , , , , ,



Black Swan

user2501     tagsCinéma Critiques      comments8 comments

Darren Aronofsky se serait-il enfin trouvé ? A l’image de l’héroïne de son dernier film, la danseuse Nina Mayers, le réalisateur s’est toujours évertué à atteindre le style parfait. Ses mises en scène toujours très élaborées faisaient le grand écart, du noir et blanc de Pi à l’hyperstylisation de Requiem for a dream, de l’esthétique léchée à l’extrême de The Fountain à la sécheresse documentaire du Wrestler. Si tous ses essais n’étaient pas des franches réussites, on avait au moins affaire à un artiste en pleine recherche, passionné par la mise en scène autant que par la thématique de la souffrance. Sa propre souffrance à lui était peut-être dans cet excès de zèle, dans cette lutte incessante pour trouver l’équilibre. Si Black Swan n’atteint – heureusement – pas la perfection, et si on lui pardonne aisément, c’est peut-être parce qu’il en fait son sujet, sa matière. A mi chemin entre le style documentaire caméra portée au plus près des corps et stylisation du cinéma de genre, entre cygne blanc et cygne noir, Aronofsky parvient à ses fins sur les deux tableaux, sentiments et sensations […]

tagsTags: , , , , , ,



The Wrestler

user2501     tagsCinéma Critiques      comments2 comments

The Wrestler marque le retour du petit malin Darren Aronofsky derrière la caméra après le trip mégalo-pompeux de The Fountain. Difficile d’imaginer plus opposé que ces deux projets, et pour cela cette nouvelle oeuvre, au-delà des lauriers tressés de toutes part, intrigue. Tourné caméra à l’épaule dans un style épuré qu’on qualifiera hâtivement de documentariste en cinémascope, The Wrestler n’en est pas moins une pure fiction de genre avec tous les clichés possibles […]

tagsTags: , , , , ,



The Wrestler

usermimuf     tagsCinéma Critiques      comments6 comments

Apres Requiem for a dream, Aronofsky etait attendu au tournant. Il a decu avec the fountain, romance Sci-fi bizarre qui finallement n’allait nul part et si pas un mauvais film, certainement pas un chef d’oeuvre. Pour son troisieme opus, il revient avec un sujet bien plus concret, et bien connu des audiences americaines (et francaise ne nous voilons pas la face), le catch […]

tagsTags: , , , ,