Sugar Man (1 year later)

userfeilong74     tagsCinéma Critiques      comments7 comments

Mieux vaut tard que jamais, tel est l’ adage, j’ai découvert hier Sugar Man. Vivement conseillé et bien vendu par ma chère cousine, je me suis lancé le film hier sans savoir de quoi il en retournait. Un Biopic ? Non, finalement un documentaire, me voilà lancé dans ma plus grosse claque de cette fin d’année, happé par l’image d’une ruelle de Detroit, à écouter ce qu’on me raconte sur un certain Sixto Díaz Rodríguez, à entendre sa musique parsemée tout du long (dont on a l’impression de l’ avoir écoutée en boucle des années durant) et la magie opère.

tagsTags: , ,



Le Hobbit – la désolation de Smaug

user2501     tagsCinéma Critiques      comments10 comments

Si le Hobbit premier du nom avait moins unanimement convaincu que la trilogie du Seigneur des anneaux, désormais gravée dans le marbre des grands classiques hollywoodiens, c’est avant tout par un sentiment de redite. Qui pour certains avait l’excellent goût de la nostalgie, pour d’autres une saveur moins agréable de déjà vu. Tout cela était très subjectif, le livre de Tolkien étant une sorte de brouillon pour enfants de sa grande saga de l’anneau, il est difficile de se détacher des similitudes entre les deux œuvres, ne serait-ce que structurellement. Au moins, Peter Jackson n’avait rien perdu de sa superbe : visuellement comme narrativement, ce Hobbit était à la hauteur de ses glorieux ainés. La surprise en moins, la longue installation d’un récit trilogique en fardeau, le Voyage inattendu serait forcément revu à la hausse avec l’arrivée de la deuxième partie, souvent la plus réussie de ce genre de projet tricéphale. Puis il y avait un énorme dragon à révéler, alors, c’est certain, La Désolation de Smaug ne pouvait en aucun cas décevoir […]

tagsTags:



LE CINEMA EST MORT PART.2

userderf     tagsCinéma Critiques, Dossier      comments9 comments

A force de ne plus lire aucune critique de la presse rémunérée, on se coupe totalement du mode de pensée mainstream. On ne s’en rend pas forcément compte, jusqu’à ce qu’on tombe sur LE film, en l’occurrence The Bay, réalisé par Barry Levinson, un nom qui ne laissait pas forcément une odeur de pisse derrière lui, du moins pas à ce point là. Mais ça, c’était avant.

tagsTags: , ,



The Immigrant

user2501     tagsCinéma Critiques      comments4 comments

Un film de James Gray est toujours un évènement. Enfin… le mot ne sied guère à ce cinéaste discret, aux œuvres feutrées, mais toujours fortes, dramatiques, marquantes, terriblement humaines. Un cinéaste modeste, qui attend encore la reconnaissance de ses pairs. Estimé dans la vieille Europe certes, mais boudé en festival. Cela n’a pas loupé au dernier grand barouf cannois, son nouvel opus est passé inaperçu, une fois de plus. Pas de quoi affoler les aficionados, les fidèles d’une filmographie sans faute, qui lui portent toute confiance. Trop peut-être ? The Immigrant réjouit pourtant les habitués, a priori, puisque Gray semble sortir de sa zone de confort, celle du drame familial. On nous annonçait un mélodrame pur jus. Comment ce genre flamboyant allait-il pouvoir s’accommoder de la finesse et de la pudeur typiques du cinéaste new-yorkais ?[…]

tagsTags: ,



Inside Llewyn Davis

user2501     tagsCinéma Critiques      comments21 comments

Classique résurgence de la reconnaissance cinéphile absolue, les frères Coen, chouchous de la critique et les festivals depuis quelques temps, sont désormais systématiquement acclamés. Maîtres du film de genre respectable, devenus très (trop) tranquilles, ils mènent une carrière sur des rails assez attendus, après avoir redéfini tout un pan du paysage cinématographique américain. Leurs films se font plus théoriques que divertissants, sur des propositions plus simples et épurées qu’auparavant, sans lâcher pour autant ces personnages largués, stupides ou marginaux, toujours en décalage avec leur environnement, qui font leur marque de fabrique. Inside Llewyn Davis ne fait pas exception, la tristesse de son dispositif dépressif faisant écho au manque de générosité et de plaisir de ce cinéma un peu trop sûr de lui-même […]

tagsTags: , ,



Le Transperceneige

user2501     tagsCinéma Critiques      comments8 comments

Les sud-coréens s’internationalisent. Après Kim (Jee-Woon) et Park (Chan-Wook), c’est au tour de Bong (Joon-Ho) de changer de braquet. Les 3 « compères » du genre énervé du matin calme se lancent la même année dans cette aventure, on le sait, bien hasardeuse. Réminiscence de l’époque où la vague HK (s’)échouait contre la colline hollywoodienne. Kim s’est entiché d’un vieillard et a produit un film du passé, déjà oublié (The Last Stand avec Mamie Schwarzy). Park l’a joué assez fine en gardant son style sur un projet hitchcockien peu onéreux. Bong se montre encore plus malin en choisissant la coproduction internationale qui ne met pas toutes ses billes dans un studio américain, gardant un bon pied dans son pays d’origine. Le Transperceneige, adaptation très libre d’une bande dessinée française (par l’auteur de Super Dupont !), s’impose comme l’étrange fusion de l’énergie brute coréenne, d’un curieux concept SF hexagonal, et de l’efficacité du divertissement yankee. En résulte un film intriguant, loin d’être parfait mais engagé et engageant, train lancé à pleine vitesse qui ne s’embarrasse d’aucun compromis, brassant un métissage réjouissant […]

tagsTags: ,



La Vie d’Adèle

user2501     tagsCinéma Critiques      comments16 comments

Consécration pour Abdellatif Kechiche, la Vie d‘Adèle a fait couler beaucoup d’encre, peut-être plus pour la polémique (conflit avec l’équipe technique hier, une des actrices aujourd’hui) que pour sa qualité cinématographique. Derrière ce brouhaha de promo et de dommages collatéraux, on entend encore le son de la déflagration festivalière printanière, de cette unanimité extatique autour d’une œuvre, mais aussi de ses deux actrices principales. Il est temps de vérifier sur pièce si Spielberg, sa team, et la cohorte de journalistes béats, ont touché du doigt un soleil cinématographique, ou juste bavé sur la lune de deux starlettes (ce qui fréquent à Cannes, le doute est permis) […]

tagsTags:



Gravity

user2501     tagsCinéma Critiques      comments31 comments

Le formatage du cinéma de divertissement n’a cessé de s’accentuer ses dernières années, et de lasser tout cinéphile digne de ce nom. Mais Hollywood, même dans ces pires moments – gangrené par la course au profit des recettes prémâchées et du recyclage – possède toujours des cartes gagnantes pour relancer la machine à rêves. Des cinéastes persévérants, passionnés, au caractère de chien, ou à l’aura supérieur à la moyenne, qui savent à la fois allier innovation et ouverture au public, et une force de conviction permettant de passer outre les pièges d’une industrie conformiste. Comme un bienveillant virus, ces rares artistes parviennent à contaminer à la fois les décideurs et les consommateurs, afin de faire avancer leur média, leur art, de repousser ses/leurs limites. Il n’y a pas de limite à l’ambition humaine, il n’y a pas de limites à la volonté humaine, et c’est justement le message que Gravity fait passer avec la maestria des plus grands […]

tagsTags: , , ,



The Lone Ranger

user2501     tagsCinéma Critiques      comments9 comments

The Lone Ranger avait de quoi nourrir toutes les craintes en cette saison estivale encore plus pauvre qu’à l’accoutumée. Le nouveau Gore Verbinski, produit par Bruckheimer et avec la star maison Depp dans son rôle de folle maquillée habituel, annonçait un rip off western pas bien original de la saga Pirates des Caraïbes. Ce qu’il est, mais en partie seulement. La formule n’a pas fonctionné, le film marquera davantage par son échec inattendu chez les yankees, en plein week-end du 4 juillet, que par ses qualités, dont, ô surprise, il ne manque pourtant pas […]

tagsTags: , ,



Cloud Atlas

userfeilong74     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Difficile de ne pas écrire un petit billet sur Cloud Atlas, le film des Wachowski et de Tom Tykwer. J’avais bien aprécié Le Parfum de l’un (lu dans un premier temps sous les conseils avisés de Carlotta) et surtout Speed Racer des autres (regardé avec et suite aux conseils avisés de 2501). Difficile de ne pas en parler car le film est d’une ambition sans égale, bien burné, annonçant un vent de promesses stratosphériques. Mais c’est surtout de son humilité qu’il l’emporte au final avec quelques détours parfois sans issue au long de ses trois heures d’essais parfois transformés.

tagsTags: , , , , ,



Hello world

usermimuf     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Hello world

tags



Pacific Rim

user2501     tagsCinéma Critiques      comments13 comments

Michael Bay n’a plus le monopole des gros robots. Pacific Rim était attendu comme le divertissement hollywoodien qui nous réconcilierait avec les bourre-pifs métalliques. Transformers avait réduit le genre mechas à un spectacle d’une bêtise et d’une vulgarité assommantes, à peine rattrapé par l’extraordinaire boulot d’ILM. Guillermo Del Toro avait donc les coudées franches pour développer une intrigue parsemées de références geeks, s’opposant au culte de la bagnole et de la pétasse du ricain très moyen. Le réalisateur mexicain a démontré une certaine efficacité (notamment sur Blade 2), qui vient cependant régulièrement se heurter à une propension à réciter ses classiques geeks sans finesse. Même son versant plus « auteurisant » donnait dans une poésie balourde opposant l’enfance et le monstre. L’opposition plus basique « mechas versus Godzilla » de l’histoire de Pacific Rim avait le potentiel pour transcender ces maladresses dans un grand festin de blockbuster estival fou et décomplexé. Malheureusement Del Toro a du mal à se débarrasser de ses péchés mignons, et la sauce mexicaine a tendance à gâter un plat pourtant appétissant, plutôt qu’à le relever […]

tagsTags:



Le Congrès

user2501     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Après avoir marqué les esprits avec Valse avec Bachir le réalisateur israélien Ari Folman est de retour avec le mélange animé/live qui semble devenir sa marque de fabrique. Il troque cette fois le documentaire contre la science-fiction, mais n’en garde pas moins un pied dans le réel, en prenant comme terreau la carrière de l’actrice Robin Wright. Le Congrès se présente comme une uchronie où l’interprète de Princesse Bride ne peut trouver d’échappatoire artistique qu’en la technologie permettant de la scanner pour lui faire éternellement incarner un idéal de jeunesse à l’écran, et ainsi effacer une carrière en disgrâce. Le film subit alors un développement animé qui, coincé entre théorisation et psychédélisme mal assumés, ne lui permettront malheureusement pas de transformer son intriguant et ambitieux programme […]

tagsTags: , , , ,



Man of Steel

user2501     tagsCinéma Critiques      comments12 comments

C’est dans les vieux pots… vous connaissez la suite. A l’ère du tout recyclé, peut-on vraiment tout reprendre/rebooter/remaker ? Deux cas intéressants s’opposent en ce mois de juin 2013. Deux blockbusters attendus davantage pour le pedigree de leurs géniteurs que par leurs sujets mêmes, à l’aura on ne peut plus has been – comme pour un film de studio sur deux de nos jours. Let me introduce : le match des wonderboys [..]

tagsTags: , ,



Trance

user2501     tagsCinéma Critiques      comments1 comment

Parce qu’il serait dommage de ne pas dire un mot du dernier Danny Boyle, petit retour sur ce thriller qui passe gentiment inaperçu depuis sa sortie le 8 mai dernier. Trance est avant tout un film ludique. Emballant au début, un peu poussif au milieu, capillotracté-con sur la fin. Mais toujours… marrant. Voire bandant, nous y reviendrons. Boyle possède cette incroyable énergie, et cette envie jamais démentie de se lancer dans des projets fous, toujours différents, offrant un divertissement de qualité, rare alternative anglo-saxonne aux blockbusters hollywoodiens qui nous assomment. Avec Trance, et son intrigue sous hypnose chez les voleurs d’art, il nous entraine once again dans un trip survitaminé, sorte d’Inception qui ne se prendrait jamais au sérieux.

tagsTags: , , , ,