Inside Llewyn Davis

user2501     tagsCinéma Critiques      comments21 comments

Classique résurgence de la reconnaissance cinéphile absolue, les frères Coen, chouchous de la critique et les festivals depuis quelques temps, sont désormais systématiquement acclamés. Maîtres du film de genre respectable, devenus très (trop) tranquilles, ils mènent une carrière sur des rails assez attendus, après avoir redéfini tout un pan du paysage cinématographique américain. Leurs films se font plus théoriques que divertissants, sur des propositions plus simples et épurées qu’auparavant, sans lâcher pour autant ces personnages largués, stupides ou marginaux, toujours en décalage avec leur environnement, qui font leur marque de fabrique. Inside Llewyn Davis ne fait pas exception, la tristesse de son dispositif dépressif faisant écho au manque de générosité et de plaisir de ce cinéma un peu trop sûr de lui-même […]

tagsTags: , ,



Le Transperceneige

user2501     tagsCinéma Critiques      comments8 comments

Les sud-coréens s’internationalisent. Après Kim (Jee-Woon) et Park (Chan-Wook), c’est au tour de Bong (Joon-Ho) de changer de braquet. Les 3 « compères » du genre énervé du matin calme se lancent la même année dans cette aventure, on le sait, bien hasardeuse. Réminiscence de l’époque où la vague HK (s’)échouait contre la colline hollywoodienne. Kim s’est entiché d’un vieillard et a produit un film du passé, déjà oublié (The Last Stand avec Mamie Schwarzy). Park l’a joué assez fine en gardant son style sur un projet hitchcockien peu onéreux. Bong se montre encore plus malin en choisissant la coproduction internationale qui ne met pas toutes ses billes dans un studio américain, gardant un bon pied dans son pays d’origine. Le Transperceneige, adaptation très libre d’une bande dessinée française (par l’auteur de Super Dupont !), s’impose comme l’étrange fusion de l’énergie brute coréenne, d’un curieux concept SF hexagonal, et de l’efficacité du divertissement yankee. En résulte un film intriguant, loin d’être parfait mais engagé et engageant, train lancé à pleine vitesse qui ne s’embarrasse d’aucun compromis, brassant un métissage réjouissant […]

tagsTags: ,



La Vie d’Adèle

user2501     tagsCinéma Critiques      comments16 comments

Consécration pour Abdellatif Kechiche, la Vie d‘Adèle a fait couler beaucoup d’encre, peut-être plus pour la polémique (conflit avec l’équipe technique hier, une des actrices aujourd’hui) que pour sa qualité cinématographique. Derrière ce brouhaha de promo et de dommages collatéraux, on entend encore le son de la déflagration festivalière printanière, de cette unanimité extatique autour d’une œuvre, mais aussi de ses deux actrices principales. Il est temps de vérifier sur pièce si Spielberg, sa team, et la cohorte de journalistes béats, ont touché du doigt un soleil cinématographique, ou juste bavé sur la lune de deux starlettes (ce qui fréquent à Cannes, le doute est permis) […]

tagsTags:



Gravity

user2501     tagsCinéma Critiques      comments31 comments

Le formatage du cinéma de divertissement n’a cessé de s’accentuer ses dernières années, et de lasser tout cinéphile digne de ce nom. Mais Hollywood, même dans ces pires moments – gangrené par la course au profit des recettes prémâchées et du recyclage – possède toujours des cartes gagnantes pour relancer la machine à rêves. Des cinéastes persévérants, passionnés, au caractère de chien, ou à l’aura supérieur à la moyenne, qui savent à la fois allier innovation et ouverture au public, et une force de conviction permettant de passer outre les pièges d’une industrie conformiste. Comme un bienveillant virus, ces rares artistes parviennent à contaminer à la fois les décideurs et les consommateurs, afin de faire avancer leur média, leur art, de repousser ses/leurs limites. Il n’y a pas de limite à l’ambition humaine, il n’y a pas de limites à la volonté humaine, et c’est justement le message que Gravity fait passer avec la maestria des plus grands […]

tagsTags: , , ,



The Lone Ranger

user2501     tagsCinéma Critiques      comments9 comments

The Lone Ranger avait de quoi nourrir toutes les craintes en cette saison estivale encore plus pauvre qu’à l’accoutumée. Le nouveau Gore Verbinski, produit par Bruckheimer et avec la star maison Depp dans son rôle de folle maquillée habituel, annonçait un rip off western pas bien original de la saga Pirates des Caraïbes. Ce qu’il est, mais en partie seulement. La formule n’a pas fonctionné, le film marquera davantage par son échec inattendu chez les yankees, en plein week-end du 4 juillet, que par ses qualités, dont, ô surprise, il ne manque pourtant pas […]

tagsTags: , ,



Pacific Rim

user2501     tagsCinéma Critiques      comments13 comments

Michael Bay n’a plus le monopole des gros robots. Pacific Rim était attendu comme le divertissement hollywoodien qui nous réconcilierait avec les bourre-pifs métalliques. Transformers avait réduit le genre mechas à un spectacle d’une bêtise et d’une vulgarité assommantes, à peine rattrapé par l’extraordinaire boulot d’ILM. Guillermo Del Toro avait donc les coudées franches pour développer une intrigue parsemées de références geeks, s’opposant au culte de la bagnole et de la pétasse du ricain très moyen. Le réalisateur mexicain a démontré une certaine efficacité (notamment sur Blade 2), qui vient cependant régulièrement se heurter à une propension à réciter ses classiques geeks sans finesse. Même son versant plus « auteurisant » donnait dans une poésie balourde opposant l’enfance et le monstre. L’opposition plus basique « mechas versus Godzilla » de l’histoire de Pacific Rim avait le potentiel pour transcender ces maladresses dans un grand festin de blockbuster estival fou et décomplexé. Malheureusement Del Toro a du mal à se débarrasser de ses péchés mignons, et la sauce mexicaine a tendance à gâter un plat pourtant appétissant, plutôt qu’à le relever […]

tagsTags:



Le Congrès

user2501     tagsCinéma Critiques      commentsno comments

Après avoir marqué les esprits avec Valse avec Bachir le réalisateur israélien Ari Folman est de retour avec le mélange animé/live qui semble devenir sa marque de fabrique. Il troque cette fois le documentaire contre la science-fiction, mais n’en garde pas moins un pied dans le réel, en prenant comme terreau la carrière de l’actrice Robin Wright. Le Congrès se présente comme une uchronie où l’interprète de Princesse Bride ne peut trouver d’échappatoire artistique qu’en la technologie permettant de la scanner pour lui faire éternellement incarner un idéal de jeunesse à l’écran, et ainsi effacer une carrière en disgrâce. Le film subit alors un développement animé qui, coincé entre théorisation et psychédélisme mal assumés, ne lui permettront malheureusement pas de transformer son intriguant et ambitieux programme […]

tagsTags: , , , ,



Man of Steel

user2501     tagsCinéma Critiques      comments12 comments

C’est dans les vieux pots… vous connaissez la suite. A l’ère du tout recyclé, peut-on vraiment tout reprendre/rebooter/remaker ? Deux cas intéressants s’opposent en ce mois de juin 2013. Deux blockbusters attendus davantage pour le pedigree de leurs géniteurs que par leurs sujets mêmes, à l’aura on ne peut plus has been – comme pour un film de studio sur deux de nos jours. Let me introduce : le match des wonderboys [..]

tagsTags: , ,



Trance

user2501     tagsCinéma Critiques      comments1 comment

Parce qu’il serait dommage de ne pas dire un mot du dernier Danny Boyle, petit retour sur ce thriller qui passe gentiment inaperçu depuis sa sortie le 8 mai dernier. Trance est avant tout un film ludique. Emballant au début, un peu poussif au milieu, capillotracté-con sur la fin. Mais toujours… marrant. Voire bandant, nous y reviendrons. Boyle possède cette incroyable énergie, et cette envie jamais démentie de se lancer dans des projets fous, toujours différents, offrant un divertissement de qualité, rare alternative anglo-saxonne aux blockbusters hollywoodiens qui nous assomment. Avec Trance, et son intrigue sous hypnose chez les voleurs d’art, il nous entraine once again dans un trip survitaminé, sorte d’Inception qui ne se prendrait jamais au sérieux.

tagsTags: , , , ,



Only God forgives

user2501     tagsCinéma Critiques      comments24 comments

Auréolé du succès critique et public de Drive, Nicolas Winding Refn continue sa collaboration avec son égérie Ryan Gosling dans Only God forgives, récit de vengeance dans les bas-fonds de Bangkok. A la vue du trailer fluorescent la redite était à craindre. Il n’en est rien. Mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ? […]

tags



Stoker

user2501     tagsCinéma Critiques      comments14 comments

Ce premier semestre 2013 nous a offert de grands films formalistes, de Korine à Malick, en passant par le retour gagnant de Wong Kar-Waï. Au point que l’histoire semble totalement secondaire, si fusionnée avec la réalisation, dirigée par la mise en scène. Park Chan-Wook, malgré sa réputation et son Old Boy culte (il y a 10 ans tout de même), est un cinéaste encore sujet à controverse, et quelque peu en perdition. Le fer de lance de la vague coréenne rappelle un peu Nicolas Winding Refn, des réalisateurs virtuoses de la caméra, pourtant régulièrement débordés par leur prétention formelle et leurs références. Artistes au demeurant intéressants, car leur œuvre ne cesse d’évoluer et de surprendre. C’est l’heure de la parenthèse américaine pour les coréens en vogue cette année, entre le retour raté de Schwarzy par Kim « le cinglé » Jee-Woon, et le très attendu Transperceneige de Bong « The Host » Joon-Ho pour cet été. Park Chan-Wook nous revient avec Stoker, œuvre envoûtante entre conte initiatique et thriller hitchcockien. […]

tagsTags: , , , ,



Iron Man 3

user2501     tagsCinéma Critiques      comments11 comments

Le monde geek (aka la majorité des spectateurs d’aujourd’hui) se paluchait à l’approche du 3ème Iron Man. Effet post-Avengers, doublé de la présence de Shane Black aux commandes. Qui ? Shane Black. Inventeur du buddy movie. Scénariste-dialoguiste un poil surestimé (Le Dernier Samaritain, L’Arme Fatale, Last Action Hero, c’est lui ; oui, c’est pas tout jeune). Et réalisateur apprenti : 1 film, Kiss Kiss Bang Bang, fun, mais inconséquent. Ce qui résume parfaitement ce 3ème opus d’ailleurs, vendu sur une bande-annonce trop dramatique pour lui, le plaçant sur les faux rails de la nolanerie à la mode […]

tagsTags: , ,



The Grandmaster

user2501     tagsCinéma Critiques      comments21 comments

Suite à une greffe américaine aussi ratée esthétiquement que thématiquement, Wong Kar-Waï retourne au pays pour un faux biopic d’Ip Man, le héros chinois le plus en vogue actuellement. Après les innombrables films consacrés à Wong Fei Hung c’est au tour du maître du Wing Chun de multiplier les apparitions cinématographiques. Il est étonnant de voir le cinéaste hongkongais chouchou des festivals s’attaquer à un sujet qui sent la commande à la mode. Mais WKW ne fait rien comme les autres, et son Grandmaster une fois encore développé sur de longues années ne fait pas dans la banalité. Difficile à cerner, d’une ambition incontestable entre la biographie détournée, le film d’action, la fresque historique, et l’histoire d’amour manquée au spleen si cher au cinéaste, The Grandmaster témoigne à la fois des atouts et des faiblesses d’un homme au sommet de son art […]

tagsTags: , , ,



Oblivion

user2501     tagsCinéma Critiques      comments15 comments

Voir éclore des cinéastes intéressants dans le cadre ultra codifié du film de genre fait de nos jours figure de rareté. L’ennui avec la génération des années 2000 c’est qu’on a affaire à une armée de fanboys qui recopie ou remix – parfois bien – les grandes œuvres qui ont marqué leur jeunesse. Peu d’entre eux s’avèrent capables d’imposer une patte, un univers, une forme nouvelle. Joseph Kosinski avait tout pour faire partie de cette catégorie en s’attaquant au projet de Tron 2. Avec l’aide de Daft Punk et de son passif de designer architecte, il avait malgré tout imprimé un style bien à lui qui permettait de transcender un scénario perfectible dans un déluge de sons et de lumières, le plus époustouflant et inédit depuis Speed Racer. Au bord de la rupture expérimentale, ce Tron Legacy avait su convaincre et marquer les rétines autrement que par un hommage stérile au passé. En cela il s’imposait comme une expérience à part entière et faisait mentir son titre passéiste. C’est peu dire qu’on attend désormais Kosinski au tournant, surtout quand il remet le couvert de la science-fiction épurée, en adaptant son propre roman graphique, Oblivion […]

tagsTags: , ,



Le Monde fantastique d’Oz

user2501     tagsCinéma Critiques      comments14 comments

Sam Raimi n’est pas un manchot. On peut railler la tournure qu’a prise sa trilogie araignée, il n’empêche que le premier Spider-Man est un film bien plus solide et spectaculaire que 90% des super-héros movies qui sortent aujourd’hui. Le cinéaste d’Evil Dead est une valeur sûre du grand spectacle, et ce depuis ses premiers délires horrifiques, vers lesquels il aime encore revenir (voir son très bon précédent film, Jusqu’en enfer). Il ne s’est donc pas totalement embourgeoisé, ce qui le rend bien sympathique, à l’inverse d’un comparse lui aussi passé dans l’escarcelle Disney, au point d’influencer une vague de films basés sur des contes. Oui c’est encore vers ce « bon » vieux Tim qu’on revient avec cette prequel d’Oz, rien que pour sa direction artistique flashy kitsch post-Alice. Sam repasse à l’artillerie lourde avec ce prequel au Magicien d’Oz (Mickey n’avait pas les droits pour un remake, mais s’en sort toujours). On se dit chouette, on va en prendre plein les mirettes, car même si les images bariolées aperçues dans la bande-annonce ne mettaient pas forcément en confiance, on sait qu’un cinéaste digne de ce nom peut transcender n’importe quel emballage […]

tagsTags: , , , ,