Real Humans

Real Humans 1

La saison 1 venant de se terminer sur Arte, il est temps pour moi d’écrire un petit billet sur cette série. Je ne reviendrai pas sur le contexte ou le synopsis de la série tellement ils ont arpentés le net un peu partout, mais bien sur mon ressenti de cette série suédoise. Néanmoins, pour les complets néophytes, le lien wikipedia est un bon début.

Real Humans est le Blade Runner du peuple scandinave, le cylon contemporain, bien plus encré dans notre réalité que ne pouvait l’être le film futuriste de Ridley Scott ou la série TV américaine de space opéra. Real Humans est une belle métaphore du monde technologique moderne, la série est indéniablement très ambitieuse, si ambitieuse que son début laissera sans doute de côté bon nombre de lecteur de Télérama. Difficile d’accrocher immédiatement à son univers, tant l’entreprise peu décontenancer un public somme toute habitué au Série TV de l’oncle Sam, voir francophone et la SF en général. Si dans les moyens elle ne peut rivaliser avec l’une au niveau de la forme, autant dire qu’elle rivalise largement dans le fond, et explose également l’hexagone dans la forme, tout en évitant de vivre exclusivement sur les gros clichés du genre. ( Mais ils ont quoi de plus les suédois au juste ?)

Vous l’aurez compris la force de cette série n’est pas dans son sujet ni ses thématiques longuement abordés (quoique ?) mais dans son contexte. A la manière du passable essai Les Revenants de canal plus, les morts vivent parmi nous, Real humans part d’un même postulat, les Hubots vivent parmi nous. Lars Lundström brouille habilement les pistes avec sa galerie de hubots à des stades très différents d’humanisation. Loin du futur lointain de Blade Runner, et en s’appuyant sur une trame de fond sous forme de sauvegarde de la vie artificielle plus que prenante, voir la quête de l’immortalité à la Battlestar, la série traite l’impact que cela aurait sur notre société actuelle. Le conditionnel est relatif, tant la métaphore est profonde sur les technologies actuelles. La série est très riche d’un point de vu sociologique.

real humans 2

Par ailleurs, d’un point de vue technique, la réalisation est particulièrement exemplaire, les repérages suédois apportent des décors clé en main qui fonctionnent (loin des trois lieus des Revenants), malgré le recours un peu systématique à la surexposition de lumière, mais bon, ça passe tout de même bien. L’écriture et l’histoire défile de manière continue, difficile de s’ennuyer tant les rebondissements sont nombreux, de belles fausses pistes également, même si parfois un peu confuse, le tout se tient et les personnages humains ou hubots évoluent tous d’un point de vue intéressant. Les acteurs sont particulièrement doués.

La série est tout cas à découvrir, bien plus intelligente que la plupart des séries SF américaines et bien plus aboutie que les essais de genre français. Une chose est sûr, les Revenants ne se relèvent pas de la comparaison. Maintenant il va falloir confirmer avec la deuxième saison, la série a un tel succès que les scénaristes n’avaient sans doute pas prévu de disserter une (des) saison(s) supplémentaire(s).

En tout cas moi je dis tack, ännu, mer slutty robotar….

Rating: ★★★★★★★★☆☆ 

Real Humans market 3

tagsTags: , ,

9 Commentaires

rssCommentaires flux RSS transmitTrackBack Identifier URI

Pas de commentaire. Sois le premier

addLaisser un commentaire