No Mercy

Difficile de s'y retrouver dans la masse de polar que nous assène le cinéma Sud Coréen.  Il est vrai que depuis la Trilogie de la vengeance de Park Chan-wook, et certainement quelques pépites que j'ai raté – forcément – No Mercy arrive, sous l'air d'un énième film commercial, avec tout le sadisme, la noirceur  et la trame d'un Se7en, la vengeance d'un Old Boy et le côté grand publique d'un épisode de Dexter. Bon coupons court et laissons place à la fausse joie, le film de Kim Hyeong-joon n'atteint au mieux, que le bon récit de Se7en,  le surpasse même dans sa cruauté et son sadisme,  mais sans jamais atteindre ne serait ce qu'un parcelle de sa plastique et de son esthétisme.

Mais pourquoi alors faire un billet sur ce film ? Déjà ça fait longtemps que j'ai rien écrit ici, et de deux, je pense sincèrement que le film mérite une vision pour son récit. Il sera difficile de lui pardonner cette impression d'être devant un mauvais épisode de Dexter, et cette impression dur malheureusement un peu trop longtemps dans la forme, mais au final il est quand même plaisant de se rappeler au bon souvenir des ses références. Film policier banal qui se conclue en véritable tragédie grecque, c’est du déjà vu mais ça reste vraiment efficace et dans le cas de No Mercy la puissance vient clairement de la monstruosité et de la précision clinique de l’acte de vengeance qui atteint ici des sommets, dans la torture physique et surtout morale que Kim Hyeong-joon fait subir à son personnage principal.

IL manque cependant le petit truc en plus, le talent d'un auteur pour que le film est une âme et qui aurait fait franchir un palier à cette exploitation dans l'air du temps (le film de vengeance). Un bon petit polar coréen mais qui ne s'avère pas forcément inoubliable.

Rating: ★★★★★½☆☆☆☆ 

tagsTags: , , , , ,

4 Commentaires

rssCommentaires flux RSS

Pas de commentaire. Sois le premier

Les commentaires sont désactivés.